Enseigner la grammaire dans la perspective actionnelle

Mode d’emploi d’un pack de ressources

, par Bettina Rivière, Christiane Brun, Dagmar Schmeing-Grognet, Juliette Lafosse, Katrin Goldmann, Lisa Trebess, Magritte Bernstein, Marjolaine Cassez, Maylis Gavard-Boitier, Mélanie Brehier, Myriam Boutry, Nicolas Millot, Vanessa Caen

Les ressources sont à adapter, transformer, plier à ses propres objectifs d’enseignement.

1. Fiches de séquences

Cette rubrique propose des plans de séquences extrêmement schématiques, sans aucune précision quant à la mise en œuvre concrète des différentes tâches et activités tout au long de la séquence.

L’objectif est ici avant tout de préciser de quelle manière on peut, dans le cadre d’une séquence construite, articuler les objectifs grammaticaux aux objectifs culturels et communicationnels, afin à la fois :
- de limiter le nombre d’entrées grammaticales dans une séquence à celles qui font réellement sens, eu regard des activités de réception et de production proposées.
- de définir précisément quel niveau de maîtrise de ces structures sera nécessaire en fonction de l’objectif visé : Sera-t-il par exemple nécessaire de viser une reconnaissance des structures pour garantir la compréhension, ou une maîtrise en action qui sera évaluée au moment de la tâche finale ?

2. Exemples d’activités

Dans cette rubrique, les enseignants qui le souhaitent trouveront des exemples de démarches que l’on peut mettre en œuvre en classe, soit pour faire travailler aux élèves, en réception et en production, un fait de langue particulier, soit pour les guider de façon plus globale à adopter de bons réflexes dans leur apprentissage de la grammaire, et donc vers l’autonomie.

Ces ressources ne sont pas exhaustives, et il serait intéressant de disposer de davantage d’exemples. Tous les collègues qui le souhaitent sont donc invités à faire des propositions pour enrichir cette rubrique !

3. Traces écrites trilingues

Les exemples proposés dans cette rubrique ont vocation à montrer que les proximités entre langue anglaise et allemande peuvent être exploitées en cours d’allemand pour aider les élèves à réussir, non seulement dans l’acquisition du lexique, mais également dans la compréhension des formes grammaticales.

Nous avons également fait le choix dans plusieurs cas d’intégrer un parallèle avec la langue française, langue de scolarisation de élèves, pour développer par cette approche contrastive la compétence langagière globale des élèves, c’est-à-dire leur capacité à comprendre, nommer correctement et appliquer la mécanique des différentes langues qu’ils côtoient

4. Jeux de grammaire

Vous trouverez dans cette rubrique de nombreux exemples de jeux de plateau ou de société au sens large visant une appropriation ludique du fonctionnement de la langue par les élèves.

Bien entendu, le lexique utilisé a été défini en fonction d’objectifs de séquence donnés, il convient donc d’adapter ce dernier en fonction du thème abordé en cours. Ces jeux pourront notamment être utiles en phase de remédiation, mais ils aideront également à l’automatisation de la structure en phase d’entraînement.

La réalisation d’un tel jeu par les élèves peut en outre, au titre d’un projet de séquence, présenter un intérêt très fort en termes d’appropriation.

5. Fiches de méthode pour les élèves

Cette rubrique comporte deux fiches de conseils aux élèves qui peuvent leur être mises à disposition telles quelles, ou réadaptées en fonction du mode de fonctionnement de l’enseignant. Elles visent également à réaffirmer auprès de ces derniers le rôle fondamental des apprentissages linguistiques dans le développement progressif de leurs compétences langagières.

Voir en ligne : Retourner à l’introduction du dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)