Différencier en compréhension de l’oral

, par Cécile Brunet

En bref

Domaine de travail : Différencier pour faciliter l’accès au sens d’un document sonore et aider les élèves par le guidage

Problématique : La compréhension de l’oral apparait comme un exercice difficile aux élèves les plus en difficulté. Les mettre en situation de réussite, même modeste, est essentiel pour agir positivement sur leur engagement et leur persévérance.

Mots-clés : Pédagogie du contrat, groupes homogènes, aides et temps
d’apprentissage différenciés, stratégies d’apprentissage, développer les compétences de tous les élèves en compréhension de l’oral, renforcer la motivation en mettant les élèves en situation de réussite

Classe concernée par l’expérimentation : Classe de Seconde Lv1 (26 élèves) au profil très hétérogène

Contexte des activités mises en œuvre : La classe accueille deux élèves allemands dans le cadre du programme Voltaire : les correspondants des deux élèves français qui sont partis six mois en Allemagne sont maintenant accueillis pour six mois en France. Ils suivent donc les cours dans notre établissement.

Mise en œuvre

La séance s’inscrit dans une séquence dont la thématique est le programme d’échange Voltaire. Profitant de la présence de deux élèves allemands dans la classe, nous avons travaillé en début d’année à l’élaboration d’un guide à l’attention de nos invités afin de les aider à se repérer dans l’établissement (l’emploi du temps, les salles, les structures offertes, les interlocuteurs). Pour ce faire, nous avons dû nous renseigner sur les différences qui existent dans la réalité scolaire quotidienne des jeunes Allemands et Français. Les élèves maitrisent à ce moment de l’année l’expression de l’opposition et la comparaison, nécessaire à la réalisation de la tâche intermédiaire attendue en fin de séance : une production écrite sous forme d’un court compte rendu sur les programmes d’échange mettant en commun les impressions de nos élèves Voltaire et celles de Ann Katrin du document sonore. Les élèves composant la classe ont des aptitudes et des savoirs faire hétérogènes dans toutes les compétences, ce qui nécessite la mise en place de dispositifs de traitement des difficultés des élèves pour faciliter l’atteinte de l’objectif.

La première étape a consisté à élaborer une grille d’écoute à partir des éléments potentiellement attendus lors de l’écoute et proposés par les élèves : (Nous allons écouter une jeune Allemande qui parle de son programme d’échange en France : quelles informations peut-elle nous donner ? » ). C’est cette grille qui constitue la première fiche de travail : elle permet de repérer les informations principales en créant un horizon d’attente. [1]

Vous trouverez le déroulement détaillé avec les fiches élèves dansl’article intégral, téléchargeable en format pdf.

Bilan

Le guidage proposé lors de cette séance a permis aux élèves les plus en difficulté d’être accompagnés dans leur entrainement. Ils ont disposé de plus de temps, de plus d’aides et ont ainsi pu accéder au sens du document à leur rythme, sans avoir le sentiment d’être abandonnés. La différenciation pédagogique leur a permis d’atteindre par des voies différentes un objectif commun : comprendre le document audio pour l’exploiter ensuite dans la production écrite.

Informations sur l’auteur

- Nom du professeur : Cécile Brunet
- Etablissement : Lycée François Joseph Talma - Brunoy

Retour à la Présentation du dossier

Dans ce dossier

Retour à la Présentation du dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)