Différencier pour entraîner l’apprentissage du vocabulaire

, par Mathilde Buches

En bref

Domaine de travail : Différencier pour entraîner l’apprentissage du vocabulaire

Problématique : Comment inciter chaque élève à se servir de façon autonome et durable d’un site web d’apprentissage de vocabulaire ? Comment favoriser un apprentissage individuel en dehors de la classe ?

Mots-clés : mémorisation et restitution du vocabulaire de cours, entraînement individuel et à en dehors de l’heure du cours, autonomie de l’élève, autoévaluation

Classe concernée par l’expérimentation : 12 élèves de niveau extrêmement faible à bon

Mise en oeuvre

Diagnostic :
Au début de l’année, des méthodes d’apprentissage et de mémorisation classiques ont été proposées aux élèves pour l’apprentissage du vocabulaire (lecture à voix haute, écriture). L’entraînement avait lieu en classe, individuellement ou en binôme (sous forme de speed dating), et se concluait par une évaluation des acquis en plénière. Cette première étape vers la mémorisation devait s’accompagner d’un travail personnel en dehors de la classe. Or, si les élèves les plus sérieux revenaient à l’étude à la maison, d’autres passaient en revue le vocabulaire juste avant le test, et les plus démotivés n’apprenaient (quasiment) rien. Pour deux élèves apprendre du vocabulaire était un exercice qui ne leur était pas du tout familier. Pour une majorité, la restitution écrite du lexique restait (très) lacunaire, et se trouvait souvent corrélée à une prononciation approximative. Pour expliquer ces comportements/résultats, les élèves m’ont fait part des obstacles suivants :
- apprendre du vocabulaire est fastidieux (même s’il apparaît indispensable pour bien participer à la tâche finale)
- par paresse ou défaut méthodologique, revenir plusieurs fois sur les mêmes mots pour les mémoriser à l’écrit et à l’oral semble inutile et/ou inefficace
- en découle la difficulté de savoir organiser son apprentissage (revoir en priorité certains mots encore mal maîtrisés pour les plus avancés ou se concentrer sur les mots basiques pour les plus faibles).

Comment y remédier ?
Si le diagnostic renvoie principalement à une absence de motivation et/ou à une difficulté de mémorisation (écrite et/ou orale), il diffère graduellement pour chaque élève. Il fallait donc proposer une aide différenciée, utile à chacun selon son niveau de départ. Le défi secondaire était de raccrocher tous les élèves pour créer une cohésion de groupe et favoriser le travail en dehors de la classe.
qui travaille en dehors de la classe.

Etapes de la mise en oeuvre

[...]

Afin de lire l’intégralité de cette expérimentation qui comprend 4 pages et des documents annexes à télécharger indépendamment, veuillez cliquer sur les liens de téléchargement plus bas.

Téléchargements

Retour à la Présentation du dossier

Dans ce dossier

Retour à la Présentation du dossier

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)